9ème étape: Toujours branché

Barnabé en compagnie d'un certain... Stefano Zannini !
                            Barnabé en compagnie d’un certain… Stefano Zannini !

Neuvième étape: Toujours branché

Ca y est, la campagne des classique touche à sa fin. La première partie de la saison s’achève avec la Doyenne. Il y a 34 ans, le Blaireau l’emportait avec plus de neuf minutes d’avance sur son second Hennie Kuiper. Dans l’avion qui me conduit vers la Belgique, avec une heure de retard pour cause de mauvaise météo (tiens, tiens…), je me délecte d’un bon papier dans l’Equipe qui retrace cet épisode à la façon Twitter. Et oui, comment auraient-ont vécu cette édition 80 de Liège Bastogne Liège à l’ère du 2.0 ?

barnab

Actuellement, les réseaux sociaux nous permettent de communiquer avec une rapidité et une densité incroyable. Ainsi, lors de mon retour de Milan le mois dernier, j’ai pu vivre en direct via Twitter et les chats, l’échappée de Nibali et la victoire de Kristoff. Comme j’avais pu vivre la défaite de Laurent Fignon dans le Tour 89 sur les Champs Elysée pour huit petites secondes…

Les médias s’adaptent et utilisent tous les supports possibles pour communiquer. Chaque équipe possède dans son staff un responsable communication. Chez Astana, il y a un site internet qui centralise toutes les dernières actualités. Chaque soir, un résumé de la façon dont un des coureurs a vécu la journée. Mais aussi une page Facebook, un compte Twitter ainsi qu’un compte Instagram. Une manière d’illustrer in vivo la course du team.

Pour faire vivre tout ceci, il y a Chris Baldwin. Ancien coureur, grand passionné, il est sur la brèche H 24 pour «nourrir le monstre numérique». Car oui, le monstre est gourmand et la bataille ne se joue pas seulement sur le vélo mais aussi en coulisses par cette visibilité. Les infos diffusées sont primordiales dans la stratégie de communication.

Chris Baldwin, le webmaster de chez Astana rentre de l'entraînement
Chris Baldwin, le webmaster de chez Astana rentre de l’entraînement et se met au boulot

De l’autre côté de l’écran, les discussions vont bon train. Très souvent enflammées, le web devient le théâtre de psychodrames amusants pour qui sait prendre un peu de recul, elles peuvent être aussi l’occasion d’échanges très constructifs. Pour certains fans, ils peuvent ainsi suivre leurs favoris via les comptes ou pages persos. Certains comme Vincenzo Nibali vont jusqu’à créer des applications pour avoir les toutes dernières informations. 

Bref, le virtuel rejoint le réel

Cependant il me manque dans tout ceci l’intention. L’émotion. Que seule la proximité peut restituer. Rien ne remplacera encore les vibrations du bord de route. Ni les envolées des commentateurs télé ou radio. Mais, peut être un jour aurons nous un Blondin des 140 caractères ? Attendez, voilà la conférence de presse !

Par Barnabé Moulin / @BarnabeWT

Une réflexion sur “9ème étape: Toujours branché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s