Arthur Tropardy, du VTT au cyclo-cross.

Du VTT au cyclo-cross, il n’y a qu’un pas pour Arthur Tropardy

Peu connu dans la discipline, le normand Arthur Tropardy s’est révélé dimanche dernier, lors du cyclo-cross national de Besançon. Longtemps à la poursuite des six hommes de tête, l’ancien coureur de l’UC Darnetal a finalement craqué sur la fin de course pour prendre la 10e place. Après s’être affirmé au niveau régional, Arthur Tropardy souhaite confirmer à l’échelon supérieur. En VTT, le normand a porté les couleurs de l’équipe de France lors de la coupe du monde de la Bresse, a décroché le titre national de relais avec l’équipe de Normandie et fait parti du team Look – Beaume de Venise. L’avenir est prometteur pour ce jeune talent.

Le futur ingénieur se met au cyclo-cross.

A 21 ans, le normand entame sa dernière saison dans la catégorie espoir. Cet élève en école d’ingénieur à l’Insa de Rouen pratique habituellement le VTT et ce depuis l’âge de 9 ans. Cet hiver, Arthur Tropardy a décidé de faire une saison pleine de cyclo-cross et cela semble lui réussir. 14e à Saverne lors de la 1ère manche du Challenge National puis 10e à Besançon, 3e du challenge régional de Normandie derrière les incontournables Roussel et Merlier, Tropardy progresse de dimanche en dimanche.

« J’ai décidé de faire du cyclo-cross car c’est ma dernière année en espoir. J’avais pour habitude de faire uniquement le championnat de Normandie pour m’amuser mais cette année je me suis dit que j’allais tenter de faire une bonne partie de la saison pour voir ce que je valais. En plus, cela permet de garder une bonne condition physique pendant l’hiver. » Indique le normand à La Gazette Des Sports.

« Le format court et explosif du cyclo-cross me correspond. »

Ces derniers temps, Arthur Tropardy présente une forme de haut niveau qu’il démontre course après course. Il raconte son arrivée en forme : « C’est vrai qu’en ce moment ça marche bien pour moi. Je pense que le format explosif et assez court du cyclo-cross me correspond bien. De plus, j’avais passé un palier cette année en VTT et je pense que ça peut aussi expliquer mes résultats. Après, avec mon entraîneur, Pierre Lebreton, on avait décidé d’avoir des pics de formes sur les challenges nationaux sans forcément savoir où je me situerais. »

« À Besançon j’étais encore en apprentissage. »

Après Saverne, le coureur de l’UC Darnetal a enchaîné avec le challenge national de Besançon. Parti un peu vite, Arthur Tropardy a rétrogradé au cours des 50 minutes d’épreuve pour enlever la 10e place. Il décrit sa récente performance bisontine. « À Besançon j’étais encore en apprentissage. J’avais une meilleure ligne qu’à Saverne donc je voulais faire mieux. Je suis parti en 7e position derrière le groupe des 6 premiers et pendant 3 tours, je me suis retrouvé tout seul en chasse derrière eux. Je voulais les rattraper pour pouvoir me reposer, mais je n’ai pas réussi et après j’ai accusé un peu le coup dans ma fin de course. Comme j’ai dit, je suis encore en train d’apprendre. (Sourires) »

Arthur Tropardy : « Pas satisfait de ma course à Besançon. »

Malgré sa 10e place très encourageante à un tel niveau et derrière des coureurs qui savent trouver leur place à l’échelon supérieur, le normand ne tirait pas un bilan satisfaisant de sa course. « À la fin de ma course, dimanche, j’étais un peu déçu. Pas parce que ma place de 10e ne me convenait pas, non, au contraire, j’en étais très content car je tenais un top 10 en challenge national ce qui n’est pas rien. Non, ma déception venait plutôt de moi-même, car je n’avais pas pris beaucoup de plaisir durant la course. J’ai été dans le dur et je n’ai pas réussi à trouver mon rythme et je n’ai jamais eu de bonnes sensations. » Décrit le vététiste de formation.

A quelques jours du championnat régional de Normandie, qui se déroulera le
dimanche 2 décembre prochain, Arthur Tropardy se tourne déjà vers ses prochains objectifs. Le titre régional chez les espoirs en fait forcément partie mais c’est surtout une étape sur la route qui le mène à la finale du Challenge National, à Pontchâteau. Au futur ingénieur de conclure : « J’espère pouvoir accrocher une belle performance lors du championnat de France, mi-janvier, à Nommay. » C’est tout le mal que l’on souhaite au normand de 21ans.

Une réflexion sur “Arthur Tropardy, du VTT au cyclo-cross.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s