B. Poitevin

Benoit Poitevin s'impose en solitaire / Photo : Victor Charrier
Benoit Poitevin s’impose en solitaire / Photo : Victor Charrier

Benoit Poitevin : « La bonne année pour passer pro »

Après une saison 2012 dès plus impressionnantes, le puncheur de l’UC Nantes Atlantique a confirmé d’entrée de jeu en 2013. Pensionnaire de l’équipe de France Espoirs lors du Tour de Lorraine puis invité par l’équipe professionnelle de la FDJ à participer à leur stage hivernal, Benoit Poitevin excelle parmi les amateurs. Quelques heures après sa victoire sur la Vallée de la Loire, l’angevin s’est confié à La Gazette Des Sports !

« Je me mettais au service des copains, je savais que ça allait me sourire ! »

Vainqueur du Tour de la Porte Océane, du Grand Prix de la Saint-Laurent à Montpinchon ou encore du Circuit Nantes Atlantique durant l’exercice 2012, Benoit Poitevin s’est préparé avec assiduité pour un début de saison qu’il n’affectionne pourtant pas particulièrement. Fort de son expérience, le coureur de bientôt 22 ans avoue avoir gagné en sérénité.

« Mon entraînement hivernal s’est très bien déroulé grâce à notamment au temps doux et ensoleillé. Lorsque je suis arrivé au stage de l’équipe, en Espagne, je me sentais un peu fatigué, mais c’était normal dans ma préparation. A l’heure de commencer la saison, sur les courses au soleil, j’étais plus serein que l’an passé. Je savais que je me sentais mieux qu’en 2012, à la même période, cependant, je ne suis pas un adepte du grand froid. De ce fait, lorsque je me retrouvais à l’avant, je me posais beaucoup de questions et je me mettais au service des copains. Je savais qu’un jour, cela allait me sourire ! » Confie l’intéressé avant de poursuivre : « Lors des premières courses de la saison, j’étais surpris du niveau général des coureurs. Comme chaque année, la machine fût plutôt difficile à mettre en route mais j’aime être mis à mal pour constater le travail qu’il me reste à accomplir. »

L'Ucéniste lors du critérium de Brissac-Quincé / Photo : Camille Nicol
L’Ucéniste lors du critérium de Brissac-Quincé / Photo : Camille Nicol

Une pression « assez importante » avant la Vallée.

Depuis 2007, l’UC Nantes Atlantique ne s’était plus imposé sur le Circuit de la Vallée de la Loire, épreuve Elite Nationale. A l’époque, les nantais avaient réalisé un triplé avec dans l’ordre : Jonathan Thiré, Tarmo Raudsepp et Mickaël Chérel. En 2009, Arnaud Courteille avait échoué sur Tony Hurel, deux ans plus tard, l’australien Joël Pearson butait sur le rapide Angelo Tulik. Avec Benoit Poitevin, la formation nantaise est parvenue à combler plus de 5 ans de disette en terre promise, là où sponsors et dirigeants se réunissent chaque année.

« On avait une pression assez importante sur cette course. On sentait les Directeur Sportif très nerveux au départ ou lors du briefing. En effet, cela faisait un moment que Nantes ne s’était plus imposé ici. Le succès est collectif. Au sein du groupe, on commence à mieux se connaître en course, chacun avait son rôle ! » Rapporte le successeur de Luc Tellier au palmarès de la Vallée de la Loire.

Poitevin et Beckham en Une du courrier de l'Ouest.
Poitevin et Beckham en Une du courrier de l’Ouest.

Présents dans tous les bons coups du jour, c’est en compagnie de Jérémy Cornu que Poitevin s’isolait en tête de course avant de distancer le pensionnaire de Vendée U à l’entame du dernier tour de circuit. Un succès acquis de main de maître venant conclure un travail collectif de toute une équipe nantaise. Cette victoire permit aussi au lauréat de partager la Une du cahier sport du Courrier de l’Ouest avec un certain … David Beckham !

« C’est l’année idéale pour passer pro ! »

Elites nationales, fédérales espoirs et « Toutes Catégories » s’accrochent une à une au palmarès, déjà étoffé, de Benoit Poitevin. A chacun de ses succès, les messages de félicitations et les prévisions d’un futur passage chez les professionnels affluent. Alors, quand verra-t-on le valeureux ligérien chez les pros ? Réponse de l’intéressé à La Gazette Des Sports
« Le passage chez les professionnels, personne ne peut s’en cacher lorsque l’on court en DN1. Nul doute que j’y pense… C’est vrai que cette année est l’année idéale pour passer pro ! »

En attendant, la saison 2013 de Benoit Poitevin se poursuit, chez les amateurs. Après son premier succès, le coureur nantais se tourne déjà vers l’avenir et Manche-Atlantique, ce dimanche, en Bretagne.

« Après Manche-Atlantique, ce sera sans doute Bordeaux-Saintes, 2e épreuve de la Coupe de France DN1, qui se déroule le dimanche suivant. Je ne devrais donc pas prendre part à Nantes-Segré, le même jour que Bordeaux-Saintes… C’est la petite déception de ce début de saison car la course passe tout proche de mon domicile » Note, déçu, l’un des chefs de file de l’UC Nantes, candidat à la victoire de la Coupe de France.

poitevin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s