CR4C Roanne

Lucas Papillon-CR4CLucas Papillon – Team Vulco Vaulx en Velin
«Je me suis pris les pieds dans le tapis»

À 20 ans, Lucas Papillon entrera l’an prochain dans sa troisième année Espoir. Lui qui a découvert cette catégorie au sein du Team Vulco Vaulx en Velin a décidé de voir autre chose pour l’avenir. Malgré deux années formidables, c’est Roanne que rejoindra Papillon.

«Je dresse un bilan satisfaisant de ma saison 2014. J’ai mal débuté suite à ma fracture de la clavicule mais dès le mois de Mai, j’ai pris une bonne dynamique qui a duré toute la saison. Je n’ai pas forcément réalisé de grandes performances ou gagné de grandes courses. Mais j’ai été régulièrement à l’avant, en échappé, dans le coup pour gagner. J’ai vraiment senti ma progression physique cette saison. J’ai franchi un pallier en 2014.

Mes deux années passées à Vaulx-en-Velin furent très enrichissantes. Humainement, j’ai rencontré des personnes formidables. Régis Auclair par exemple. C’est quelqu’un qui vit pour son sport, pour ses mecs. Il donne beaucoup de sa personne pour toute l’équipe. Si je ne l’avais pas connu, aujourd’hui, je ne verrais pas le vélo de la même manière.

Je suis quelqu’un de très méticuleux. Très perfectionniste. Peut-être trop. À trop vouloir bien faire, je me suis pris les pieds dans le tapis. Je doutais de moi, de mes méthodes d’entraînement. Régis m’a «éduqué». Désormais, j’arrive à prendre du recul sur les choses. Je prends plus de plaisir sur le vélo. Je lui dois beaucoup. Comme Pierre Bourlot, mon entraîneur. Je suis du genre compliqué à entraîner et pourtant, Pierre a réussi à me cerner et m’offrir le modèle de performance optimal. Ma progression c’est avant-tout grâce à lui. D’ailleurs, il me suivra toujours l’an prochain, malgré ma mutation.

Malheureusement, la passion ne fait pas tout dans une DN. Cette année, j’ai senti quelques manques. Des petits détails mais qui s’accumulaient. Le club de Vaulx-en-Velin développe une belle équipe Espoir. J’en ai profité mais quand tu arrives dans la DN, j’ai pu constaté que ça nous faisait piocher. Du coup, dès le mois d’août, j’ai prévenu Régis que je souhaitais partir. J’ai eu quatre contacts. Mais dans ma tête, partir c’était pour rejoindre une grosse structure. C’est le cas au CR4C Roanne. Leur collectif, fort et soudé, m’a énormément attiré. Le niveau de l’équipe va me tirer vers le haut.

J’ai contacté Vincent Garin. Il m’a répondu favorablement. On a pas mal discuté du club et de ce qui gravite autour. Les aspects humains et logistiques semblent bien en place. Leur calendrier me plait beaucoup. Tout est réuni pour une bonne saison. L’objectif sera de bien s’intégrer dans ce groupe. J’espère pouvoir continuer ma progression et m’installer durablement dans le haut des classements. Et bien sur lever les bras ! Je suis déterminé.»

Thibault Athané : CR4CThibault Athané – Team Vulco Vaulx en Velin
«Roanne m’a toujours fait rêver»

La dernière fois que vous avez vu ce nom, Thibault Athané, 23 ans, était victime d’un accident de la route. Mais le rhônalpin est de retour ! Ancien du Team Vulco Vaulx en Velin, Athané va rejoindre le CR4C Roanne en compagnie de son équipier Lucas Papillon.

«Ce n’est pas la saison que j’avais imaginé. Je pense à cette fracture de la clavicule en janvier dernier. Ce n’était rien de grave mais psychologiquement, ça m’a atteint. En voulant trop bien faire pour revenir, j’ai oublié de refaire les bases. En manque de foncier, j’accusais le coup en fin de course. J’ai compris qu’il faudrait faire avec. Revenir en forme petit à petit. Je ne suis jamais revenu au niveau escompté. Et puis en fin de saison, je suis victime d’un accident de la route. La tuile. Ce fût une année colorée. Blanche en termes de résultats. Noire niveau chance.

Même si mon passage au Team Vulco a été bref, j’en garde de bons souvenirs. J’ai apprécie nos rassemblements en Haute-Savoie. J’ai forcément une pensée pour Régis Auclair, qui déborde d’énergie et transmet sa passion du vélo au quotidien, comme personne.

Je n’étais pas certain de rester en première catégorie pour la saison à venir. Je voulais anticiper si Vulco ne me conservait pas dans l’équipe première. J’ai donc choisi de démarcher le CR4C car j’avais déjà eu un contact l’an passé. Au début, il n’y avait pas de place dans l’effectif. Et puis fin Octobre, le club m’a rappelé pour m’annoncer qu’une place s’était libérée. Ce club m’a toujours fait rêver. Quand l’occasion s’est présentée, j’ai décidé de tenter l’expérience. Ce n’est pas contre Vulco que j’ai fait ce choix. Mais avant tout pour moi. Pour me relancer. Je suis du genre sérieux et perfectionniste alors je me donnerai les moyens.

En 2015, j’espère retrouver de bonnes sensations et franchir ce fameux palier qui me permettra de jouer les premiers rôles sur certaines courses. N’oublions pas que Roanne est une équipe forte. Il faudra aider le collectif. Chose que j’apprécie. Si les résultats suivent, ce sera d’autant plus plaisant.»

Teddy Rascle : CR4C

Teddy Rascle – UC Tain Tournon
«Je n’ai pas hésité une seconde»

Il n’a pas encore 18 ans, il les fêtera le 19 décembre. Tout fraîchement sorti des rangs juniors, Teddy Rascle va découvrir le haut niveau au CR4C Roanne. De son club formateur, l’UC Tain Tournon, il apprit les bases. Désormais, il part à la conquête du haut niveau.

«J’ai passé quinze ans à l’UC Tain Tournon. Je n’oublierai jamais tous les moments passés avec mon club. Ils ont toujours été la pour moi. Je les en remercie. J’ai passé une première année chez les Juniors très satisfaisante. J’ai pu disputer de belles courses et décrocher des résultats intéressants. Et puis cette année, ce fût plus compliqué. Je ne me suis pas pris réellement au sérieux. Mais au moins, je ne ferai plus cette erreur-là.

Cet hiver, j’ai pris une décision. Un choix que j’assumerai. Le CR4C Roanne est une très grosse équipe et je suis heureux de pouvoir intégrer cet effectif. J’ai choisi cette formation car le collectif imposant peut m’apporter beaucoup. L’équipe m’aidera à progresser. J’ai reçu d’autres propositions, mais je voulais vraiment rejoindre Roanne. Je n’ai même pas hésité !

Je ne connais pas encore le calendrier qui sera le mien en 2015. Difficile donc de cibler les objectifs. Je pense notamment aux Championnats de France de l’Avenir, mais je ne suis qu’Espoir première année. Je vais faire ce que je sais faire de mieux : donner le maximum. Et s’il le faut, je me mettrai au service de l’équipe car c’est un collectif avant tout. Si je fais tout ça, les résultats viendront. Du moins je l’espère. Quoi qu’il arrive, je m’accrocherai car moi, je ne renonce jamais !»

Mathieu Fernandes : CR4CMathieu Fernandes – CC ETUPES
«Je voulais me relancer, changer d’air» 

À 22 ans, Mathieu Fernandes sort d’une année décevante sous les couleurs du CC Etupes. De la Franche-Comté, il a donc décidé de partir en Rhône-Alpes et de rejoindre le CR4C Roanne. Un choix qu’il justifie.

«Ma saison avait bien commencé. Mais j’ai souffert de deux grosses blessures au cours du printemps. Ce fût une période compliquée. Et puis, il a été difficile pour moi de retrouver le niveau et la motivation durant l’été. Une saison 2014 décevante en somme.

J’ai énormément appris de mon passage au CC Etupes. Notamment avec les entraîneurs Julien Pinot, Nicolas Boisson et Samuel Bellenoue. Mais aussi avec les directeurs sportifs Jérôme Gannat et Jean-Pierre Doucot. Je ne garde que des bons souvenirs de mes trois années passées dans l’équipe. J’ai pu tisser des liens d’amitiés avec les coureurs et participer aux plus belles courses du calendrier Espoir et Elite. J’aurais aimé partir du club en ayant réalisé une superbe saison. Mais le vélo n’est pas une science exacte…

J’aurai pu rester une saison de plus à Etupes, mais il faut avouer que la priorité du club est de miser sur la jeunesse. N’étant plus espoir en 2015, je ne pense pas que rester aurait été le bon choix. J’avais également envie de changer d’air, de me relancer. Quand on change de club, il faut de nouveau faire ses preuves. Ça motive à travailler dur à l’entrainement pour ne pas décevoir ses coéquipiers et ses dirigeants qui t’apportent leur confiance.

Pour 2015, je ne me suis pas encore fixé d’objectifs. Je veux avant tout être régulier et présent sur toute la saison pour gagner des courses ou faire gagner mes équipiers. Certaines épreuves me tiennent particulièrement à coeur comme les manches de la Coupe de France DN1. Le GP de Saint-Etienne, Dijon-Auxonne-Dijon, Troyes-Dijon ou le Championnat de France Elites. Ma qualité première est le placement en course. J’espère m’en servir pour faire de belles choses.»

Le CR4C Roanne est à retrouver sur Facebook, Twitter et sur internet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s