Emeline Gaultier :  » J’ai été touchée par les messages « 

Emeline_Gaultier_bien_entourée_à_LanarvilyEmeline Gaultier :  » J’ai été touchée par les messages « 

Tout juste 17 ans, et déjà tout d’une grande ! Récente championne de France, Emeline Gaultier, la Bretonne d’Hennebont Cyclisme prend du gallon. Avec une place pour la finale de la Coupe du Monde à Nommay puis au Championnat du Monde. Gaultier avance et progresse. Pour La Gazette des Sports, elle vous parle de sa préparation.

@Mathilde L'Azou Photographies
Photo : @Mathilde L’Azou Photographies

« Mon retour des Championnats de France s’est bien passé. J’ai eu beaucoup de messages et je remercie tous ceux qui m’en ont envoyé. Physiquement ça a été bizarre la semaine dernière car les nerfs et le stress sont retombés. J’ai un peu accusé le coup mais dans l’ensemble c’était chouette.

Le week-end dernier, j’ai couru lors de la finale de la coupe du conseil général du Morbihan puis à Lanarvily. Le samedi, il y avait moins de spectateurs mais beaucoup sont venus me féliciter. Des petites benjamines que je connais ont voulu avoir une photo avec moi. Ça m’a touché ! Le dimanche, j’ai participé au cyclo-cross national de Lanarvily. Un circuit mythique en Bretagne. Il y avait énormément de monde qui m’encourageait. Je pense que le fait d’avoir un maillot bleu blanc rouge sur les épaules, fait que les gens t’encouragent plus et ça s’est vu. Les journalistes aussi étaient présents. Au départ comme à l’arrivée. Il y avait une masse de journaliste pour Mickael Crispin (champion de France Cadet) et moi. Ça m’a fait quelque chose d’être autant sollicitée. Je savais qu’il y aurait du monde mais pas autant… C’était génial. Toute la semaine, j’espérais avoir une photo avec Mickaël et Francis Mourey, tous les trois avec nos maillots tricolores. J’ai eu cette photo donc c’était un plus dans cette superbe journée.

Philippe Priser (Le Télégramme) sous l'objectif de Mathilde L'Azou
Philippe Priser (Le Télégramme) sous l’objectif de Mathilde L’Azou

A la veille de la finale de la Coupe du Monde, j’avoue que j’appréhende de prendre le départ de cette course. Je stress un peu mais je sais qu’au fond de moi je suis heureuse d’être là. J’ai peur que ma place à l’arrivée ne me décourage pour le mondial. Mais tout le monde me dit que non. C’est mon tempérament, je pars toujours vaincue dans ma tête. Mais au final, je réussi quelque chose bien. Je relativise, je ne gagnerai jamais, mais un Top 30 voire 20 si je suis en forme me satisferait amplement pour cette première course internationale. A Hoogerheide, je vais tout donner sur le vélo car c’est une chance pour moi de faire le mondial. Ce n’est pas rien quand même.

Cette course je l’ai préparé sur ma forme du moment mais cette semaine j’ai fait une bonne semaine d’entrainement en vue du week-end prochain. Je ne sais pas comment je serai dimanche mais maintenant mes objectifs ont été remplis. Depuis, à l’entrainement, je me sens mieux ainsi qu’en course donc pourquoi ne pas être bien dimanche ? Je ne lâcherai rien pendant ces 40 minutes de course ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s