Eva Colin : «Besançon était une contre performance !»

Après une course ratée à Besançon, Eva Colin (VC Ornans) souhaite se rattraper à Sisteron. Pour mieux se préparer, la franc-comtoise s’est rendue en Belgique et ainsi se confronter aux meilleures mondiales. La Gazette des Sports est allée à la rencontre de cette cyclocrosswoman de 21 ans.Eva Colin 2

«Besançon, c’était clairement une contre performance.» Au moins, c’est dit. «Ce circuit ne m’a jamais réussi… et pourtant je cours à domicile.» Confie la licenciée du VC Ornans. «Au moins, j’ai clairement vu quels étaient mes points faibles et le manque de force qui me faisait défaut. Depuis je travaille régulièrement sur ces détails.»

Et le travail paye. «Je sens que depuis une semaine, les sensations reviennent petit à petit. C’est plutôt encourageant pour ce week-end.» Plutôt que de disputer les cyclo-cross bretons de La Mézière, Plougasnou et Quelneuc, Eva Colin a préféré la Belgique. Terre d’accueil des plus grands crossmen du monde. «Pour moi, ça faisait moins loin de me rendre outre-Quiévrain. Moins loin et donc moins de fatigue accumulée.»Eva Colin 1

Un détour par la Belgique qui n’était pas une première pour Eva Colin. «J’avais déjà participé au KoppenbergCross en Junior 1.» C’était la fin d’année 2009. La Franc-comtoise n’avait que 16 ans et avait terminé 23e. La grandissime Marianne Vos n’avait fait que 28e ! «À l’époque, j’avais adoré. Et là, c’était juste énorme ! Il y a du monde partout. Tout le monde t’encourage, c’est super motivant. Y en a même plusieurs qui m’ont encouragé par mon prénom alors que je ne connaissais personne. C’est sacrément plaisant.» Rapporte l’intéressée à La Gazette des Sports.

Pas sûr que l’ambiance soit la même dimanche à Sisteron (04) mais la motivation sera la même pour Eva Colin. «L’objectif est de me faire plaisir pendant 40 minutes. Si j’arrive à me faire plaisir, le résultat suivra.» Estime la Doubiste. «Mais au fond, j’espère quand même faire mieux que ma 13e place de Besançon.» Mardi, Eva Colin a fait l’impasse sur la course du 11 novembre pour faire ses devoirs. Cette étudiante en dernière année de Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) ne mise pas encore tout sur le vélo. Comme dirait l’autre : La tête et les jambes !

Par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s