Hugo Pigeon, le vaillant combattant !

Talentueux et acrobate Hugo Pigeon

Hugo Pigeon, le vaillant combattant !

Le sport est vecteur d’émotion. Hugo Pigeon aussi. Le provençal, 17 ans, est sans aucun doute le « gros coup » des derniers championnats de France de cyclo-cross. Le coureur du VéloRoc Lapierre s’illustre chez les Juniors. Sur le plan régional, il ne trouve pas d’égal. Sur le plan national, il titille les sommets. La Gazette des Sports est partie à la découverte de l’avenir du cyclisme français.

« Je me régale sur les cross ! »

Le palmarès de ce garçon est déjà impressionnant. Long comme le bras. Il y a un an, il terminait 16e des championnats de France de cyclo-cross Junior. Bien qu’il n’était que première année, ce résultat n’était pas le reflet du talent du cavaillonnais. La saison hivernale 2013/2014 était attendue. Hugo Pigeon a répondu présent.
« Je n’ai fait qu’une dizaine de cyclo-cross. C’est à la mi-décembre que je m’y suis mis sérieusement. Et malgré cela, le bilan est très positif. Hormis le Challenge National de Flamanville et les France, j’ai gagné toutes mes courses avec les juniors. Le cyclo-cross, c’est une discipline qui me plait. Je me régale sur les cross ! »

Hugo Pigeon s'est battu à Flamanville pour réussir

Dimanche dernier, Hugo Pigeon est passé à deux secondes d’un titre national. Sacré vice-champion de France Junior à Lignières-en-Berry (Cher), cet habitué du haut niveau avait déjà fait parler de lui lors du Challenge National de Flamanville (Manche). Parti en dernière ligne sur la grille de départ, le coureur du comité de Provence avait terminé 7! Une performance rare. Presque unique. Une performance qui faisait d’Hugo Pigeon l’un des favoris des France.
« Quand j’ai décidé de participer à ce championnat national, c’était pour décrocher une médaille. Mais je ne savais pas si j’en étais capable. Je pense que ma fraîcheur a pu faire la différence. » Indique l’intéressé à La Gazette des Sports.

Petite chute de Pigeon

« Avec le titre, ça aurait été plus beau »

Flanqué de son numéro 23 et de sa combinaison de Provence qui sent bon le sud et la douceur, Pigeon a fait une course quasi parfaite.
« J’ai pris un bon départ et j’ai toujours été aux avant-postes. Mis à part le moment où j’ai chuté… Ma technique de vététiste m’a probablement aidé dans les parties techniques, mais sûrement pas dans le sable ! C’est là que j’ai perdu la course. J’ai fait un beau soleil au deuxième tour. Ensuite, je suis passé à pied. C’est comme ça que je me suis fait lâcher par Sébastien Havot dans le dernier tour. » Commente-t-il, l’argent autour du cou. Mais le talentueux coureur n’aurait pas été contre un maillot tricolore.
« C’est sûr qu’avec la tunique bleu-blanc-rouge, l’histoire aurait été encore plus belle. » Rajoute l’ancien champion de France de VTT.

Hugo Pigeon défend le VéloRoc Lapierre

Parce que si le vauclusien ne s’engage que sur une dizaine d’épreuves au cours de l’hiver c’est pour mieux préparer sa discipline estivale favorite : le VTT. Et là, Hugo Pigeon ne rigole pas.
« L’an dernier, j’ai terminé 8e des Mondiaux Juniors de VTT à Pietermaritzburg. J’étais le premier Junior 1. Ça laisse espérer beaucoup de choses pour la saison prochaine. Mais tout ça est encore loin ! J’espère juste confirmer sur les circuits nationaux et internationaux.» Alors quand on voit de quoi est capable le coureur du VéloRoc Lapierre durant l’hiver, on le voit bien éclater sur la scène internationale. Tiendrait-t-on la succession d’une génération dorée ? Emmenée par les Koretzky, Seigle, Sarrou et autres Drechou. Ceux qui ont réussi et qui continuent de le faire. Mais avant cela, Hugo Pigeon n’oublie pas d’où il vient et les personnes qui l’ont amené jusqu’ici.
« Je tiens à remercier mes soutiens de toujours. Mes parents mais aussi mon entraîneur, Yvon Miquel. Ainsi que l’ensemble de mon équipe du Team VéloRoc Lapierre qui fait tout son possible pour nous mettre dans les meilleures conditions. » La preuve de l’humilité d’un garçon de 17 ans.

La Gazette des Sports remercie les photographes : Vincent Poitelon, Leslie Corbel et Laurine Macinot et vous invite à consulter leurs photos.
Pour plus d’informations et vos réactions : @Gazettedessport

Une réflexion sur “Hugo Pigeon, le vaillant combattant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s