Maxime Gressier, parcours d’un ado cycliste – styliste

Premières maquettes disponibles ! Votre avis ?
Premières maquettes disponibles ! Votre avis ?

Il n’a pas encore 15 printemps, et pourtant il concrétise déjà certains de ses rêves. Le nordiste, Maxime Gressier, 27 victoires en 2012 chez les minimes sera cadet 1ère année en 2013. Mais à côté de son vélo, le dunkerquois a décidé de lancer sa propre marque de vêtements ! La Gazette Des Sports vous présente le parcours de cet adolescent à double casquette : cycliste et styliste.

Le « minime cannibale » du Nord.

Dans le Nord-Pas-De-Calais, Maxime Gressier n’est pas inconnu dans les pelotons de jeunes. En effet, avec 27 succès, dont le Mini Paris-Roubaix ainsi que 5 victoires sur piste, le coureur de Dunkerque Littoral Cyclisme était un véritable « cannibale » du nord. L’an prochain, le changement de catégorie qui attend ce jeune cycliste ne lui fait pas peur. « J’espère pouvoir être performant tout au long de la saison, être régulier, aider mes coéquipiers au mieux… Faire le travail d’un coureur en somme. Des craintes pour 2013 ? Je n’en ai pas ! (sourires) » affirme l’intéressé à La Gazette Des Sports.

« Fabian Cancellara me fait rêver dès qu’il roule ! »

Dans une région où le cyclisme se vit depuis des décennies, Maxime Gressier est baigné dans la culture du vélo et possède déjà le caractère d’un véritable flahute. « Ce qui me plait particulièrement dans le cyclisme, c’est souffrir sur notre machine. Se faire mal, le dépassement de soi-même… C’est la clé du sportif ! »

Fabian Cancellara

Décrit l’inconditionnel fan de Fabian Cancellara. « Cancellara le rouleur, ce coureur de classique qui peut lâcher qui il veut… Il me fait rêver dès qu’il roule. Il fait partie de mes deux idoles, aux côtés de Jocelyn Bar. Lui, c’est un vrai « Vlaams », un flamand, un dunkerquois ! C’est lui qui m’a donné envie de monter sur un vélo… » Se souvient-t-il.

« Pour progresser, il faut courir chez les flahutes. »

Habiter si près du plats pays belge donne forcément des frissons au cycliste qu’est Maxime. Cette terre inconditionnelle du cyclisme qui vibre jour après jour au rythme des coups de pédales de ses champions l’attire. « Dès l’année prochaine, je vais courir là-bas. D’ailleurs, ma première course sera la Ronde de Dottignies, en Belgique, le 23 février. Ces courses flamandes me font rêver, les flamands me font rêver ! Si je pouvais, je roulerais toujours avec les belges. Ils sont magiques… On m’a toujours dit qu’un coureur qui voulait apprendre et progresser devait passer la frontière pour courir avec ces flahutes. » Rajoute le « Vlaams » Gressier.

La double casquette du Ch’ti.

Gressier 3

Désormais, vous connaissez Maxime Gressier le cycliste. A présent, découvrez Maxime Gressier le styliste. L’intéressé vous présente sa future marque de vêtements cyclistes. « L’entreprise FULLWEAR est mon sponsor personnel depuis cet été. Elle m’équipe en textile et m’a accordé sa confiance lorsque je leur ai présenté mon projet. Le nom de la marque de mes vêtements sera MG Vlaanderen. » Fidèle aux courses cyclistes, ce créateur souhaite répondre à la forte demande des produits en provenance des Flandres. « Beaucoup de personnes, dans le monde du vélo, sont fans des Flandres, et j’en fais partie. Souvent, sur les courses, je voyais des coureurs qui cherchaient à se procurer des chaussettes avec le Lion des Flandres. Du coup, je me suis dit : « Pourquoi tu ne créerais pas ta propre marque pour les Vlaams ? » Et l’idée était lancée… » Raconte Maxime Gressier.

« Être professionnel et businessman… Comme Armstrong. »

Il fût l’idole d’une génération, déchu en 2012 de ses 7 victoires sur le Tour de France, Lance Armstrong reste tout de même un exemple de réussite. Tel est le cas pour notre jeune nordiste. « Moi, mon rêve depuis que je suis petit, est d’être cycliste professionnel et d’avoir une collection de vêtements… Comme Lance Armstrong. C’est le businessman qui me fera toujours rêver… » Le parcours choisi par Maxime s’apparente également à celui de Geoffroy Lequatre, professionnel chez Bretagne-Séché et créateur de sa propre marque de vêtement de sport, G4.

MG Vlaanderen disponible à la mi-janvier.

Bien que Noël approche, vos cadeaux pourront bien attendre le mois de janvier, et le lancement de la marque MG Vlaanderen. Cuissards courts, cuissards longs, maillots manches courtes, vestes thermiques et les incontournables chaussettes flandriennes seront disponibles à la vente pour le plus grand plaisir des cyclistes. « Mes vêtements s’adresseront à tous les amoureux des Flandres ainsi qu’à tous les passionnés du cyclisme. Vous pourrez retrouver une boutique en ligne pour vous procurer les accessoires de MG Vlaanderen et toutes les informations seront disponibles sur notre page Facebook. » Prévient Maxime Gressier à ses futurs clients.

« Merci ! »

« Je souhaite remercie de nombreuses personnes. Tout d’abord mon père, pour tout ce qu’il a fait pour moi depuis toutes ces années. Mon club du Dunkerque Littoral Cyclisme et ses dirigeants, ses encadrants qui me suivent depuis que je suis en poussin. Ce club est inscrit dans mon cœur et l’ambiance y est excellente. Je tenais à tous les remercier car sans eux, je n’aurais sans doute pas pu obtenir de tels résultats. Enfin, je pense à Marc Gedholf qui s’occupe de moi depuis le début de la saison 2012. Merci à tous. »

Vainqueur du Mini Paris-Roubaix
Vainqueur du Mini Paris-Roubaix

3 réflexions sur “Maxime Gressier, parcours d’un ado cycliste – styliste

  1. Je pense que Max a toutes les qualités pour réussir ds le monde du vélo!!!!bonne chance a un ch ti qui en plus je suis sur portera mon nom au plus haut ds le milieu!!!MICHEL GRESSIER

  2. Le « Merci » à son père est un trophée sans nom. Rencontrant la famille par intermittence ( que de bons souvenirs, en vacances …), on dit chez nous , à Dunkerque, Malo ou Rosendaël : « C’est un bon gamin !! » Honnêtement, j’aimerais le retrouver sur nos cols de Haute-Savoie (d’où qu’j’habite à c’t’heure ). Cette réussite porte le sceau de la persévérance, de la famille, de l’honnêteté et de l’humilité … une vraie leçon . Si la marque MG Vlaanderen aboutit, on est en droit de dire :  » c’est parfait ! »

  3. trés jolie ligne de vétements , il faudrait le maillot avec les lizerets aux couleurs de la Belgique……. a commercialiser sur la Belgique en priorité ( musée du cyclisme à Oudenaarde et Roselaere) Bravo vous avez toute mon admiration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s