Quentin Simon : «Je révisais une interro d’histoire quand on m’a appelé»

L’annonce est pour le moins originale. Quentin Simon (VC Ornans), vainqueur à Lanarvily en Coupe de France, ne croyait plus au mondial. Quatrième du France, comme il en a pris l’habitude, le Franc-comtois espérait. Annoncé remplaçant, il bénéficie du renoncement de Thomas Bonnet.Quentin_Simon_Cyclo_cross_Tabor_Mondial_France_Ornans

Les montages russes de l’émotion

Dimanche matin, après 48 minutes de course, Eddy Finé est champion de France Junior. Derrière, Canal et Bourmaud complètent le podium. Encore derrière, il y a Quentin Simon. Quatrième. La routine pour le coureur du VC Ornans. «Je commence à être habitué, souris l’intéressé. Il y a deux ans, en cadet, j’avais aussi terminé quatrième.» Mais cette quatrième place revient de loin après une semaine compliquée. «Tout allait bien jusqu’à ce que je tombe malade, en début de semaine. Là, j’ai commencé à me poser des questions. Finalement, je me rends compte que je n’aurais pas dû.» Analyse le jeune coureur de 17 ans avant de poursuivre. «Toute la course, j’ai subi alors que j’aurai pu être davantage acteur. Dans le final, c’était très serré. On se tenait tous les uns avec les autres. Je suis remonté de la 10e à la 4e place dans le dernier tour. Une place dans les cinq au France, ça signifie toujours quelque chose.»

Une place dans les cinq, synonyme de Championnat du Monde ? «C’est ce que je pensais…» Confie Quentin Simon. Mais après la course, les sélectionneurs lui assignent le «simple» rôle de remplaçant. «Sur le coup, j’étais vraiment déçu, explique le Franc-Comtois. Et puis lundi midi, j’étais entrain de réviser une interro d’histoire quand j’ai reçu un appel de Julien Thollet, le sélectionneur. Thomas Bonnet renonçait au mondial et que de ce fait, j’étais sélectionné. Alors là, j’étais plus motivé que jamais !»

Quentin_Simon_Cyclo_cross_Tabor_Mondial_France_OrnansUne expérience exceptionnelle 

Après avoir porté les couleurs de l’équipe de France à Namur, lors de la Coupe du Monde, Quentin Simon retrouvera le maillot national. «C’est énorme de se dire que l’on représentera son pays au Championnat du Monde.» Déclare l’intéressé. D’ici-là, le coureur d’Ornans, sera au départ à Nommay du cyclo-cross international avant d’attaquer un stage en équipe de France. La préparation se terminera à Hoogerheide (Pays-Bas) lors de la finale de la Coupe du Monde. «C’est  une expérience exceptionnelle et je compte bien en profiter au maximum.» avoue Quentin.

Désormais, toute la préparation s’axera pour arriver en forme le 31 janvier à 11 heures. «Je vais me préparer du mieux possible. Je ne veux pas avoir de regrets. On ne dispute pas un mondial tous les jours !» Mais le 45e meilleur coureur du Monde ne se fixe pas d’objectif. «Je me concentre sur ce que je sais faire. Sur mes points forts. L’important sera de se faire plaisir. Si je pars avec cet état d’esprit, le reste suivra.»

Josselin Riou
@Josselin_Riou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s