Sandy Dujardin : «Participer au mondial, c’était un objectif»

Sandy_Dujardin_Tabor_Mondial_CX_cyclocrossSandy Dujardin, 11e à Pontchateau, est passé à côté de ses championnats de France. Et pourtant, le coureur de l’UC Tain Tournon, vainqueur de la Coupe de France, a séduit de par sa régularité. À la fin du mois, il prendra le départ des Championnats du Monde de Tabor.

En début de saison, le Rhônalpin de 17 ans s’était fixé trois objectifs majeurs. Parmi lesquels la Coupe de France, remportée, et les Championnats régionaux, où Dujardin s’est imposé devant Eddy Finé. Seul le France restera un échec. «J’ai passé une journée difficile à Pontchateau, confie l’intéressé à La Gazette des Sports. Heureusement, j’ai bien été accompagné par mes proches pour pouvoir tourner la page. Je me sentais bien toute la course. J’étais en forme, mais je me suis trop mis la pression. J’ai beaucoup donné et je n’avais plus rien quand Eddy est parti.» Se souvient Sandy Dujardin, heureux du sacre de son équipier rhônalpin.

Seulement 11e à Pontchateau, Sandy Dujardin est déjà tourné vers Tabor / Josselin Riou
Seulement 11e à Pontchateau, Sandy Dujardin est déjà tourné vers Tabor / Josselin Riou

«Je me donnerai à 300% !»

Participer au championnat du monde était l’un des souhaits, des rêves du jeune Sandy Dujardin, 18 ans en mai prochain. «Beaucoup de coureurs avaient leur chance. Je pense que mes résultats corrects sous le maillot de l’équipe de France ont pesé dans la balance» indique le pensionnaire de la U19 Btwin Racing Team.

Classé 8e à Valkenburg, 18e à Namur, en Coupe du monde et 13e des Championnats d’Europe à Lorsch, Sandy Dujardin vient tout juste de remporter le cyclo-cross international de Nommay, sous les couleurs tricolores. Un maillot qui lui porte chance. «À partir de demain (lundi), nous partons en stage avec l’équipe de France jusqu’à la finale de la coupe du monde à Hoogerheide (Pays-Bas). Je suis motivé. Je me donnerai à 300% pour ce mondial.»

Sandy_Dujardin_Tabor_Mondial_CX_cyclocrossLe coureur de l’UC Tain Tournon ne se fixe pas de limites pour ses premiers championnats du monde. «Une place dans les 10 ?» s’interroge-t-il. Et pourquoi pas ? Sandy Dujardin devra faire avec un circuit qui lui est encore inconnu et qui devrait être enneigé et gelé. À Tabor, Dujardin pourrait rejoindre les treize français, médaillés ou titrés lors d’un mondial junior de cyclo-cross.

Par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s