Thomas Rostollan

Le leader de l’AVC Aix arbore fièrement le maillot jaune de leader du Pays Roannais.

Thomas Rostollan, « la bonne année pour passer pro »

A 26 ans, le coureur de l’AVC Aix-En-Provence a réalisé la meilleure saison de sa carrière. Ses performances de haut niveau ont séduit les dirigeants du Vélo Club La Pomme Marseille qui ont offert à Thomas Rostollan l’opportunité de découvrir le monde professionnel en 2013. Le vainqueur du dernier tour de Dordogne s’est confié en exclusivité pour La Gazette Des Sports.

Rostollan, une affaire de famille.

Marc Rostollan, son père, fût l’un des coureurs provençaux les plus en vue de sa génération, dans les années 80 avec à la clé une victoire sur le Grand Prix de Château-Gombert, lieu de naissance de son propre père.

Louis Rostollan, grand-père de Thomas.

Louis Rostollan, son grand-père, né le 1er janvier de l’an 1936 a été l’un des lieutenants de « Maître Jacques » Anquetil, lors de quatre de ses cinq victoires sur le Tour de France. Professionnel pendant 10 ans, Louis Rostollan aura disputé le Tour de France à 8 reprises ainsi que le Giro, à 3 reprises. Au palmarès de celui qu’on surnommait « pétrolette », on note notamment un critérium du Dauphiné Libéré, un Tour de Romandie ou encore une place de 2ème lors des championnats de France 1960.

Au vue de son parcours, nul doute que Thomas Rostollan, 26 ans, a hérité du gène de la bicyclette et celui de la réussite. Cette saison, pas moins de 8 victoires et de 11 places de second pour l’habitant de Marseille dont le championnat de Provence Elite ou le Tour d’Auvergne.

Le secret de Thomas Rostollan pour une saison réussie.

« Cette année, c’est clair, j’ai passé un cap, explique l’intéressé à La Gazette Des Sports. Depuis que je suis élite, j’ai toujours remporté des courses mais 2012 a été une saison particulièrement réussie. » La raison d’une telle réussite ? Le dernier vainqueur du Tour de Dordogne l’évoque naturellement. « L’AVC Aix-En-Provence, m’a offert un contrat intéressant, qui m’a permis de ne faire que du vélo durant tout l’hiver, contrairement aux années précédentes, où je travaillais. De ce fait, j’ai pu assimiler les nombreuses charges d’entraînement que je m’infligeais. » Le champion de Provence avoue avoir abordé cette saison « libéré » et avoir réalisé que le cyclisme le passionnait au plus haut point.

Malgré ses 8 victoires, les 11 places de « deux » laissent quelques regrets au futur coureur professionnel. Le Grand Prix cycliste de Cours-La-Ville mais aussi le Grand Prix Christian Fenioux, manche de la coupe de France DN1, le plus haut niveau amateur en France, lui laissent quelques regrets. « Rageant de passer si près sûr de si belles classiques. » rapporte le coureur d’Aix-En-Provence.

Marqué par l’ambiance du Tour d’Irlande.

Vainqueur de la 5ème étape, deuxième au classement général, ce Tour d’Irlande réussit plutôt bien au français. « C’est une course qui m’a vraiment beaucoup plu. L’ambiance dans l’équipe, le pays hôte, la course… C’était vraiment bien. En plus, le Tour d’Irlande, c’est un niveau de professionnel qui se court différemment des courses amateurs. » analyse Thomas Rostollan.

« Je pense avoir fait le tour du niveau amateur. »

Thomas Rostollan quitte l’AVC – Aix En Provence pour le VC la Pomme Marseille.

Depuis qu’il est passé dans la catégorie Elite, le champion de Provence 2012 a presque tout connu. Des victoires à l’étranger, au Cameroun, en Irlande ou en Suède, des performances sur les plus grandes épreuves françaises, comme les manches de DN1 ou le Tour de la Manche, en 2011. A 26 ans, l’heure était venue pour Thomas Rostollan de passer à autre chose et le marseillais se sent prêt : « Je n’ai rien perdre. Je suis réellement déterminé à saisir ma chance le plus vite possible. » Coureur complet, le futur « pommier » espère se mettre en évidence sur les courses par étapes, épreuves qu’il affectionne particulièrement.

« L’AVC-Aix-En-Provence c’est un club familial. »

Après avoir passé ses trois dernières années dans le club d’Aix-En-Provence, Thomas Rostollan s’en va, les souvenirs pleins la tête. « Je quitte des gens formidables qui ont toujours été à l’écoute des coureurs et avec qui j’ai partagé tant de choses ! Aix-En-Provence, c’est vraiment un club familial avec de vraies valeurs. Le club m’a beaucoup apporté.» se souvient le chef de file provençal. A lui de rajouter : « Le club m’a promu capitaine de route en début de saison. J’espère vraiment avoir pu apporter mon expérience aux jeunes, comme Laporte, Perez ou Ammendola. Tous ensemble, on a gagné pas mal de courses.  Je ne pense pas qu’il y ai meilleure école pour apprendre. Ils ont un talent fou ! Je ne serais pas surpris qu’ils intègrent  à leur tour, une équipe professionnelle, dans les années à venir. »

Rostollan, leader et capitaine de route devra se plier aux exigences du professionnalisme l’an prochain sous les couleurs du VC la Pomme Marseille, formation qu’il a déjà fréquenté dans les rangs espoirs. Malgré son statut de « néo-pro », le provençal tentera de marcher sur les traces de son grand-père et de ses 8 tours de France. C’est tout le mal que l’on peut souhaiter à Thomas Rostollan.

Dans les rangs juniors, à Chambéry, Thomas Rostollan côtoyait un certain Mathieu Delarozière …

Par Josselin Riou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s